Accueil
Les collectionneurs sont des prédateurs, mais rassurez vous, ils ne se mangent qu'entre eux

Digression de l'instant

"Jamais je ne posséderai complètement ma collection MENIER, j'en suis juste le gardien pour les générations futures."

Comment se sentir à l'aise dans un environnement qui dépasse largement les frontières de l'hexagone, où l'immédiateté des choses est dans l'air du temps, où chaque individu est réduit à un coût pour la société, où la langue française se réduit au jargon commercial utilisé dans les bourses du monde entier, où le dialogue avec l'autre se traduit par la multiplication des sites de rencontres sur internet, oubliant qu'un être humain ne se résume pas à quelques mots ou smiley échangés par l'intermédiaire d'un clavier d'ordinateur.

Il n'est pas question de condamner le monde dans lequel je vis, car c'est le mien ! Le haïr serait faire preuve d'abdiquation. A contrario, l'adouber en l'état serait un acte imbécile et le citoyen que je suis un mouton de Panurge. Le pouvoir de dire « Non » est bien réel, il suffit de déposer une enveloppe dans l'urne. Le pouvoir d'affirmer sa différence existe : il suffit de lire Saga-Menier.


Rajasthan Inde

Saga Menier a pour vocation de promouvoir la région dans laquelle l'auteur réside, travaille et s' épanouit. Saga Menier a pour ambition de faire connaître la richesse culturelle et architecturale de Noisiel. Par un heureux hasard, la vie de l'auteur a croisé de manière indélébile le site industriel et commercial de la famille Menier. La fascination pour trois générations de Menier ayant ouvert leur espace quotidien aux avancées scientifiques pour les uns et architecturales pour les autres est réelle pour l'auteur de ce site. Fins manoeuvriers politiques aux service de la collectivité, ils ne négligent pas pour autant leur ego et la possibilité de faire fructifier leurs revenus.

Saga Menier ne fait pas dans la flagornerie ni dans l'auto-suffisance. Ce qui intéresse le plus l'auteur c'est l'homme dans toute sa complexité. L'être humain est constitué de failles donnant quelquefois naissance à des envolées créatrices exceptionnelles. Les Menier n'échappent pas à la règle : l'énergie déployée par chacun des membres de la famille pour atteindre l'excellence dans bon nombre de domaines présuppose un affectif tourmenté où la « reconnaissance » reste l'unique sentiment pouvant apaiser une souffrance latente. La psychologie des Menier reste à sonder, les sociétés scientifiques ont été des aimants permanents pour cette dynastie cultivée, mais aucun d'eux n'a approché l'univers de la psychanalyse pourtant naissante et prometteuse. S' épancher n'est pas de mise chez les Menier, le factuel est de rigueur et les sentiments confinés.

Saga Menier recherche constamment des informations susceptibles d'éclairer le lecteur sur les intentions réelles ou cachées des protagonistes de la Saga Menier. La tâche n'est pas aisée car les informations sont rares. La source intarissable mais non satisfaisante sont les articles publicitaires qui couvrent les revues de la fin du 19ème siècle à la moitié du 20ème. Ils prodiguent la bonne parole de la maison Menier avec une complaisance bien naturelle car ceux-ci sont à l'initiative des Menier. C'est la raison pour laquelle Saga Menier propose des articles sans complaisance issus de revues scientifiques, d'extraits de journaux pour lesquels un traitement particulier s'avère nécessaire ; tous les aspects dithyrambiques sont soigneusement écartés pour ne garder que les faits. De par son existence, Saga Menier rend hommage aux Menier, à leur sens de l'innovation, aux avancées sociales appliquées, aux employés de la chocolaterie de Noisiel, à leur engagement politique. Il ne serait alors être question de faire l'apologie de cette dynastie rayonnante sans faire allégeance.

Saga Menier diffuse ses informations dans l'intention de satisfaire gratuitement le maximum de lecteurs. La notion de gratuité est réelle sur Saga Menier. Les articles peuvent être utilisés avec l'unique obligation de citer le nom de Saga Menier. Le monde de l'éducation est le bienvenu, un mail d'encouragement satisfera amplement l'auteur de ces lignes. D'autres utilisations sont susceptibles de gratifier l'auteur, elles sont diverses et globalement satisfont aux attentes de Saga Menier. L'utilisation à des fins commerciales est en contradiction avec l'éthique de l'auteur.

Saga Menier explore tout l'univers des Menier et plus encore, le but affiché étant de traquer et de pister les industriels de Noisiel dans leurs moindres faits et gestes. Ouvrir de nouveaux champs d'investigations pour permettre aux lecteurs d'enquêter. Les articles sont court, ils mettent en appétit sans alourdir la lecture. L'auteur n'a pas pour ambition d'écrire un nouvel évangile, les affirmations contradictoires entre les diverses sources existantes sont légions, le lecteur aura donc l'intelligence de croiser, dans la mesure du possible, ses informations.

Saga Menier est un site de collectionneur si ce terme conserve sa charge affective intacte L'évocation des objets Menier oblige l'auteur à préciser ce point. Cette considération avérée, le collectionneur prête le flanc aux assauts répétés des marchands sans vergogne. Le nombre incalculable de vendeurs et d'acheteurs potentiels a précipité le marché dans une spirale inflationniste. Le collectionneur se transforme en boursicoteur pour apaiser sa soif insatiable et destructrice de possession d'objets. Le scénario est guère réjouissant, Saga Menier ne saurait cautionner ce genre de dérive.

Saga Menier est un site de partage et d'échange ce qui est en parfaite contradiction avec les motivations d'un collectionneur. Celui-ci cultive sa différence, il ne peut partager ce pourquoi il quête inlassablement ; Son équilibre intérieur. Il rêve de posséder outrancièrement le moindre objet sur lequel il porte les yeux. Le collectionneur reste un prédateur pour son congénère car il ne s'agit plus d'objets mais de parties de soi. On ne peut pénétrer son monde intérieur à l'instar du taureau créant sa quérencia dans une partie quelconque de l'arène ou du tigre délimitant son territoire au coeur de la forêt indienne. Le collectionneur ne peut supporter ses homologues chercheurs d'objets. Saga Menier ne saurait cautionner ce genre de dérive.

Saga Menier est une tribune à caractère journalistique, les rubriques proposées sont agrémentées d'objets, de documents pour lesquels l'auteur attache une affection particulière. Telle est la définition qui convient le mieux pour le rédacteur de ses lignes. L'avenir reste ouvert à toutes déclinaisons. Si un lecteur attentif avait un avis ou une formule à proposer, une rubrique « Courriers des lecteurs » pourrait voir le jour.

Le 21 Juin 2008


Rajasthan Inde

Les collectionneurs sont véritablement des acheteurs et consommateurs très particuliers Ils sont obsédés par la découverte et l’acquisition d’objets nouveaux, et ne peuvent eux-même expliqués ce besoin fondamental, comparable à la faim, qui peut être assouvi mais jamais gommé. Leur comportement et la nature de leur passion sont souvent caractérisée par l’alternance de phase d’euphorie, d’allégresse et de phase de tension, de détresse, de doute, de culpabilité. Cette passion est capable d’emmener certains vers la dévastation de leur vie entière : profession, famille, obligations et responsabilités sociales …Une collection est le choix, la réunion et la conservation d’objets qui ont une valeur subjective Le collectionneur, comme le croyant, attribue un pouvoir et une valeur aux objets parce que leur présence et leur possession ont une fonction réparatrice, palliative, protectrice face à l’anxiété et l’incertitude

Gwénaëlle Vandeville

 

On voit maintenant se former, de différents côtés, la civilisation d'une société dont le commerce est l'âme tout aussi bien que l'émulation personnelle était l'âme de la civilisation chez les anciens Grecs, la guerre, la victoire et le droit chez les Romains.
Celui qui s'adonne au commerce s'entend à tout évaluer sans produire, à évaluer d'après le besoin du consommateur et non d'après son besoin personnel ; chez lui la question des questions, c'est de savoir « quelles personnes et combien de personnes consomment cela ? ». Il emploie donc dès lors, instinctivement et sans cesse, ce type d'évaluation : à tout, donc aussi aux productions des arts et des sciences, des penseurs, des savants, des artistes, des hommes d'États, des peuples, des partis et même d'époques tout entières : il s'informe à propos de tout ce qui ce crée, de l'offre et de la demande afin de fixer, pour lui-même, la valeur d'une chose. Cela, érigé en principe de toute une civilisation, étudié depuis l'illimité jusqu'au plus subtil et imposé à toute espèce de vouloir et de savoir, sera la fierté de vous autres, hommes du prochain siècle : si les prophètes de la classe commerçante ont raison de vous en promettre la possession ! Mais j'ai peu de foi en ces prophètes.

Nietzsche : Aurore 1881

 

"On dirait un immense tapis oriental"
Voilà la réflexion que Jules Saulnier,
lui-même. disait au sujet de son Moulin

Saga Menier