Un chocolat fabriqué sur la base de 100 litres de lait 135 francs et 20 kilogrammes de cacao formule 40 (cacao) + 60 (sucre) revient à 280 francs.
Le public qui consomme chaque jour les 35 000 kilogrammes fabriqués, a l'habitude de faire sont chocolat avec la tablette, le Jolta sera- t- il suffisant ?
en comptant pour la vente 5 tasses au litre, le prix de la tasse revient à 50 centimes avec le Jolta et à 56 centimes avec la tablette au lait.
Ce dernier prix pourrait être abaissé si on supprime (comme on doit le faire) les frais de moulage, pliage, caissage, on pourrait faire du chocolat complet en poudre. Le prix de la tasse serait aussi de 50 centimes avec les frais supplémentaires déduits.
Je réfléchissais pour la distribution gratuite à la fontaine que la cadence ne pourrait pas être plus de 8 à 10 tasses servies à la minutes, soit 480 à 500 à l'heure. En donnant 1000 tasses chaque jour, le défilé commençant à 15h30 ne se terminerait que vers 17h30.
Attention aux tasses à la sortie !


Les Préparatifs de l'exposition coloniale de 1931 occupe le quotidien du Directeur Général de l'usine de noisiel. Extrait du compte rendu du comité de direction du 22 avril 1931 à l'usine de Noisiel. Compte rendu destiné à Monsieur Gaston Menier

Le Jolta en poudre est préparé de la manière suivante dans le courant des années 30 : mélange du cacao et du lait, broyage et conchage, puis passage aux presses pour extraire 40% du beurre contenu aussi bien dans le cacao que dans le lait. Ce beurre extrait, qui doit être légèrement sucré, entre ensuite pour partie dans la fabrication du Rialta- lait tablettes. Le mélange pressé se compose de 26 kilogrammes de cacao à 53% beurre soit 13.760 de beurre de cacao auxquels il faut ajouter le beurre de lait (14% de 59 kilogrammes de lait (soit 23 kilogrammes) qui avec les 41 kilogrammes de sucre annoncés dans le mélange hollandais forment 100 kilogrammes. Que reste -t-il de la formule initiale comme produits de base dans le Jolta fabriqué ?
26 kilogrammes de cacao, moins 40% de 53% de beurre extrait = 20.5 kilogramme de tourteau et 5.5 kilogrammes de beurre. Le tourteau entrant dans le mélange Jolta est donc composé de 20.5 kilogrammes + 21.22 kilogrammes de lait + 16.4 kilogrammes de sucre.
En ne comprenant pas les frais de moulage, pliage, caissage, les 100 kilogrammes de Jolta reviennent à environ 1000 francs avec les frais généraux Paris Noisiel.
Dans les dégustations que vous faites 2.8 kilogrammes de poudre ci-dessus sont mis dans 10 litres d'eau soit en % litres : 28 kilogrammes donnant 115 litres de Jolta cuit. 28 kilogrammes de poudre à 1000 francs = 280 francs pour 115 litres à peu près, soit 245 francs les cent litres Jolta prêt à déguster.
Comparé au chocolat au lait préparé avec du chocolat tablettes ( j'entends par tablettes une formule de 40 kilogrammes de cacao complet et 60 kilogrammes de sucre comme en 1900 et non pas 35 kilogrammes de cacao plus 4 kilogrammes de beurre qui ne font pas un chocolat corsé, le beurre améliore le chocolat consommé à la main mais ne produit pas l'effet voulu pour le chocolat à cuire) le prix de revient est plus avantageux avec une formule sans beurre.
vers exposition
Fèves d'origine

 

 

 

 

Saga Menier