A côté de ces grands producteurs, il existe des origines (Venezuela, Trinidad, Equateur...), dont la production est peu importante, mais dont la qualité est très appréciée pour la finesse de leur arôme.La consommation de chocolat est fonction de trois facteurs principaux: les habitudes alimentaires les conditions climatiques l’environnement économique Le marché du cacao représente un volume de 2,4 millions de Tonnes, sachant que le café représente 5,4 millions de tonnes, et le sucre 105 millions. Ce sont les Suisses qui consomment le plus de chocolat en Europe (9,7 kg/an/habitant), devant l’Autriche (8,7 kg/an/habitant), la Norvège (8,1 kg/an/habitant), la Belgique (7,3 kg/an/habitant) et le Royaume-Uni (7,3 kg/an/habitant). La France, bien placée au niveau des exportations et des importations de chocolat en Europe (respectivement 4ème et 2ème rang), occupe le 11ème rang au niveau de l’Europe en matière de consommation. La consommation de chocolat en France a été de 4,6 kg/an/habitant en 1993, chiffre qui varie en fonction de la période de l’année, Pâques et Noël étant des périodes de forte consommation.

De l’arbre au cacao Ses grands besoins en eau et la nécessité d’une température constante impliquent que le cacaoyer ne pousse que dans les pays tropicaux. Il a besoin de beaucoup d’ombre et pousse à l’abri d’arbres plus haut que lui. Il peut facilement atteindre 15 mètres de hauteur.Le cacaoyer atteint sa maturité à l’âge d’environ 8 ans; il peut alors produire un-demi à deux kilos de fèves par an.
Il existe trois principales variétés de cacaoyer: Les forasteros, qui représentent 70 % de la production mondiale, et dont le plant vigoureux le font surnommer le robusta du cacao. Les criollos, qui représentent 5 à 8 % de la production mondiale, et qui donnent un cacao très fin dont la saveur douce est principalement utilisée dans la chocolaterie de luxe. Les trinitarios, qui représentent 20 % de la production mondiale, et qui donnent un cacao fin à teneur élevée en matières grasses. La récolte La fleur et le fruit poussent à même le tronc. L’arbre fleurit au bout de deux ou trois ans et porte 50000 à 100 000 fleurs par an.

Huit principaux pays producteurs fournissent environ 80% de la production mondiale, estimée à 2.000.000 de tonnes de cacao: la Côte d’Ivoire (32% de la production mondiale), le Ghana (9%), le Nigeria (5%) et le Cameroun (3%) pour le continent africain, le Brésil (11%), l’Equateur (3%) et la Colombie (2%), pour l’Amérique latine et l’Amérique centrale, l’Indonésie (10%) pour le sud-est Asiatique. On note la croissance impressionnante de l’Indonésie, qui vient de dépasser la Malaisie en termes de production, et occupe actuellement le troisième rang mondial.Le Brésil est en baisse par rapport aux années 80

 

.

 

 


 

 

Saga Menier